Le MoDem : le mouvement au centre.

Publié le par Thomas Depaepe

modem.JPG


En parcourant le parisien hier, je suis tombé sur un article initulé "le PCF parisien contre une alliance de la gauche avec le MoDem"; cet article m'a fait sourire car ne nous le cachons pas il rappelle une certaine attitude des élus communistes de Champs qui cherchent à classer le MoDem à droite, lorsque l'on ne traite pas directement les militants MoDem de membres de l'UMP avançant masqués. Aprés les attaques qui avait suivi la phrase de Bayrou indiquant indirectement qu'il ne voterait pas Sarkozy, cette mise "à droite" du MoDem est amusante.
 
Ian Brossat, le porte-parole du PCF parisien, traite les MoDem d'être «une pincée d'ex-Verts en mal de postes, une cuillerée des derniers survivants du giscardisme et une louche d'anciens tibéristes. Ce mélange constitue une soupe peu ragoûtante qui n'a rien à faire à la table de la gauche». Cette attaque s'ajoute à celle de Denis Beaupin des Verts qui a déclaré son opposition à une travail de la gauche avec le MoDem sur Paris car «Le MoDem est une girouette».

Je vous assure qu'aucun militant du MoDem ne se reconnait dans ces attaques qui sont diffamatoires et totalement gratuites; attaques dont la seule finalité est de sauver leurs places avant les municipales alors qu'ils devraient d'abord penser à leurs concitoyens.

Notre positionnement est pourtant des plus clairs : nous sommes un mouvement centriste. De ce fait nous sommes prêts à discuter, sur la base de projets, avec l'ensemble des partis démocratiques.
Nous sommes un parti de femmes et d'hommes libres et fiers de leur indépendance, un regroupement de femmes et d'hommes "capable de dire oui si l’action va dans le bon sens et non si elle va dans le mauvais sens" comme l'a martelé notre président François Bayrou lors des présidentielles. 
Nous sommes un mouvement tourné vers nos voisins, nos amis, nos collégues, nos concitoyens! 

Certains cherchent à nous classer d'un coté ou de l'autre, lorsqu'ils ne cherchent pas simplement à nous assimiler au PS ou à l'UMP. Notre démarche est nettement plus simple : nous sommes indépendant, nous sommes au centre; c'est à dire que nous
avons choisi de se placer au dessus des clivages politiques traditionnels pour agir avec et dans l'interêt de tous.

Bertrand Delanoë a répondu au PCF en expliquant qu'il n'a pas exclu un accord avec le MoDem à condition que ce soit «sur des idées et pas sur des combinaisons». 
Delanoë a d'ailleurs affirmé  "Je prends le MoDem au sérieux, il y a des idées que je trouve intéressantes",
Je laisse le mot de la fin à Bertrand Delanoë et à son ouverture d'esprit lorsqu'il se demande à propos du MoDem «Pourquoi serais-je dans le sectarisme?»

---

Réferences des articles :
http://elections.leparisien.fr/elections-municipales-2008//actualite-resultats-direct-municipales/1431-le-pcf-parisien-contre-une-alliance-de-la-gauche-avec-le-modem.php
http://elections.leparisien.fr/elections-municipales-2008//paris-tractations-municipales/1597-les-verts-parisiens-contre-une-alliance-de-la-gauche-avec-le-modem.php

Publié dans modem Champs sur Marne

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article