Motion de censure sur l'Afghanistan ou sur l'OTAN?

Publié le par Thomas Depaepe

Hmier, Jean Marc Ayrault a déposé au nom du PS une motion de censure à l'assemblée suite à la décision de François Fillon ne ne pas recourir au vote par l'assemblée pour l'envoi de renforts français dans le cadre de la mission de lutte contre les talibans en Afghanistan.
Le vote n'étant pas obligatoire et n'ayant jamais été demandé dans le cadre d'un envoi de renfort, la démarche choisie par le gouvernement Fillon n'est pas en soit infamante. Je précise que la seule fois ou un gouvernement français avait demandé un accord du parlement pour engager des troupes c'était dans le cas de la FORPRONU (ex-Yougoslavie), mais les renfort n'avaient jamais été votés, ni leur passage sous mandat OTAN lors de la création de l'IFOR, puis de la SFOR.

Alors a quoi s'opposent les socialistes puisque l'envoi de renfort n'a jamais fait l'objet d'un vote (pas plus dans des gouvernements de gauches que de droite)? à l'envoi de troupes en afghanistan pour lutter contre les talibans? je ne l'espére pas mais j'ai des doutes en entendant Laurent Fabius dire qu'un envoi de renfort en Afghanistant "est une décision dangereuse et complaisante" ou Jean-Marc Ayrault se demandant "est-ce une bonne stratégie contre Al-Quaida et contre le terrorisme d'envoyer des troupes?".

Pourtant la guerre en Afghanistan est une guerre essentielle, une guerre contre l'obscurantisme, pour l'amélioration de la condition des femmes et des plus faibles, une guerre contre le terrorisme. Les soldats français sur le terrain réalisent une mission qui porte ses fruits (la pacification de Kaboul est une réalité) même si les talibans demeurent fort dans le sud du fait de leurs bases arriéres dans les zones tribales pakistanaises.

Il ne faut pas à mon sens tout confondre : l'Afghanistan n'est pas l'Irak! Autant l'on peut être contre l'intervention en Irak, et je lui d'autant plus facilement que je suis descendu dans la rue a de nombreuses reprises contre l'intervention américaine, autant l'intervention en Afghanistan me semble justifiée et ne pas devoir laisser place aux doutes.
Ne pas renforcer nos effectifs c'est ne pas donner les moyens aux afghans d'en finir avec le terrorisme et l'obscurantisme, car comme vous le savez l'une des missions principales des francais est la formation des forces armées afghanes et pas seulement la lutte contre al-quaida comme c'est le cas pour les forces canadiennes ou américaines. 

Si l'opposition du parti socialiste ne porte pas sur l'envoi de troupes, sur quoi porte t'elle alors? sur la crainte de voir la France réintegrer officiellement l'OTAN? la crainte est légitime mais pas encore d'actualité.
Il aurait mieux fallu attendre le discours de Sarkosy a Budapest au sommet de l'OTAN avant de s'indigner et de déposer une motion de censure. En effet, si Sarkosy prône un retour dans l'OTAN, le parti socialiste va déposer une seconde motion de censure? la seconde dans la même semaine? a moins que Jean-Marc Ayrault espére que sa motion va se voir légitimée par le discours de Nicolas Sarkosy?

En tout cas, si le rapprochement déjà entamée avec l'OTAN depuis plusieurs années (la France siége au comité militaire depuis 1995 et a des officiers en permanence au QG de l'OTAN depuis 2004) devait aboutir à une réintégration totale, l'opposition, dans toutes ses composatntes, jouera totalement son rôle pour éviter un virage atlantiste qui priverait la France "d'une voix libre, capable, comme on l'a vu en Irak, de résister à un certain nombre de pressions et de choix stratégiques qui ne sont pas les nôtres" comme l'a dit François Bayrou.

Autant, je suis d'accord avec l'envoi de renforts en Afghanistan autant une réintégration de l'OTAN me paraît contestable! et ce d'autant plus que la défense européene a démontré ses compétences et sa gestion de crise au Kosovo. Les errements du passés, les faiblesses de la défense onusienne et européenes (comme ca a été le cas en Ex-Yougoslavie) ne sont pas forcément derriére nous, mais cela ne doit pas légitimer un "ralliement" sans condition à une stratégie militaire américaine.

Il va falloir suivre de trés prés les "avancés que concédera (ou non)" le gouvernement français dans les prochains mois à nos amis américains afin d'y voir plus clair; sur cette question essentielle, nous, les adhérents MoDem, serons extremement vigilant car l'avenir de la France, son indépendance et sa différence ont toujours été au coeur de notre engagement politique!

Publié dans Reflexions

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article